Actualités

Recours en annulation

Article « Le soir » de ce 6 décembre… la saga continue!

Requête en annulation contre le cours de philo
EPC
L’enseignement catholique dénonce un traitement inégal entre réseaux

La menace planait. Elle est confirmée. Ce 23 novembre, le Segec (Secrétariat général de l’enseignement catholique) a déposé devant la Cour constitutionnelle une requête en annulation du décret du 13 juillet 2016 créant une « éducation à la philosophie et la citoyenneté » (EPC) dans les écoles primaires de l’officiel (d’application dans le primaire depuis octobre, l’EPC s’étendra au secondaire en octobre 2017).
Dans le libre catholique, l’EPC ne fera pas l’objet d’un cours distinct. Elle sera dispersée dans les branches existantes (histoire, français…). Dans le réseau officiel (Communauté, communes, provinces), ainsi que dans les établissements du libre non-confessionnel qui le désirent, un cours distinct a été créé.
Pour insérer l’EPC dans la grille-horaire, sans gonfler celle-ci, le gouvernement de la Communauté française a choisi de faire passer le cours de religion/morale de 2 à 1 heure par semaine. La réduction de la religion/morale fait donc perdre des heures aux enseignants. Pour limiter la casse, l’exécutif PS-CDH a notamment décidé que les profs qui perdent des heures pourront faire de la remédiation. Pour ça, la majorité PS-CDH a prévu un budget de 16 millions (9 pour le primaire, 7 pour le secondaire).
La « différence objective »
Et là, le Segec estime que l’officiel va bénéficier d’un avantage dont sera privé le libre. La Constitution oblige en effet à traiter les réseaux de façon égale, sauf si l’on peut invoquer une « différence objective » qui puisse fonder un traitement inégal. Or, selon le Segec, rien ne justifie qu’il soit privé de cette aide à la remédiation. Dans leur requête, les avocats du Segec – Michel Kaiser et Marc Verdussen – estiment au demeurant que ces différences s’amenuisent au point de ne plus pouvoir fonder de traitement inégal.
Le Segec note encore que le décret du 13 juillet 2016 installe un système qui « aboutit à générer des périodes (des heures de cours, NDLR) qui vont au-delà de ce qui est nécessaire pour maintenir l’emploi des professeurs de religion et de morale ». Non seulement, l’avantage serait non conforme à la Constitution mais il serait exagéré.
Si le recours du Segec aboutit, la Communauté française aura deux options. Supprimer l’avantage concédé aux écoles officielles. Ou offrir un avantage équivalant au réseau libre catholique.

15304499_946367138796798_4941433739887278501_o

Actualités·ASBL

Notre première conférence!

Cette conférence est organisée par le Pôle d’éducation à la philosophie et la citoyenneté en partenariat avec l’A.R Charles Rogier et l’Union des Anciens Élèves avec la participation de:

– Isabelle Simonis, Ministre de l’Enseignement de Promotion Sociale, de la Jeunesse, de l’Égalité des Chances et des Droits des Femmes;
– Pierre Stassart, Échevin de l’Instruction publique de la Ville de Liège;
– Vincent Merken, conseiller pédagogique Wallonie-Bruxelles Enseignement.

Elle se déroulera à l’Athénée Royal Charles Rogier (Liège 1) situé 13, rue des Clarisses 4000 Liège.

Réservation souhaitée : pepcasbl@gmail.com ou 04 86 766 449

Plus d’infos ici.

Ressources

Education à la citoyenneté mondiale par la croix-rouge

Vous souhaitez développer la conscience citoyenne et solidaire de vos élèves? Les sensibiliser aux réalités de la guerre? Leur apprendre le vivre ensemble?

La Croix-Rouge vous propose des formations pour aller au-devant de leurs questions.

Les formations de la Croix-Rouge ont pour objectifs:

  • Découverte des enjeux humains dans les conflits armés.
  • Préservation de la dignité humaine pendant la guerre via le respect des droits humains et du droit international humanitaire.
  • Compréhension du travail des organisations humanitaires au cœur des conflits.

Plus d’infos ici